Un site Web qui tourne « à plein gaz »

Un site Web qui tourne « à plein gaz »

Le site web de Sonatrach  se veut être à la hauteur de sa réputation de la plus importante compagnie du pays. Il reflète la vie de cette entreprise et son rythme de croissance. Il a la particularité de faire cohabiter technologies, créativité artistique, ingéniosité et rigueur ! Les mondes physique et virtuel que, apparemment, tout oppose, cohabitent et fusionnent. Les concepteurs ont compris dès le départ que la création d’un site internet est une étape déterminante car il est un agent commercial en ligne.

Un site bien conçu comme  le site Made in Tunisia , c’est une vente ou un contact gagné ou fidélisé. Les nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) se sont déployées, ce qui a permis d’effectuer des gains de productivité très importants. Mais sous le terme générique de NTIC comme sous celui d’entreprise, se cachent des usages et des pratiques très différents. On y trouve plusieurs rubriques (présentation, activité, filiales, partenariat, investissement social) et même les questions les plus fréquentes. Il y a aussi les espaces dédiés aux conférences, allocutions du PDG, aperçu sur l’Algérie et la carte énergétique et gazière du pays.

Un moteur de recherches permet de se retrouver parmi une multitude d’informations… L’actualité du groupe est plus ou moins bien couverte. L’internaute retrouve les détails -même sommaires- sur les contrats, les réalisations et les appels d’offres. Une source d’information utile pour les journalistes et les chercheurs. Ce site peut être considéré comme intéressant au regard de plusieurs caractéristiques : la facilité et la souplesse de création, la facilité et la souplesse de mise à jour, l’interactivité avec les internautes et la performance du référencement. Pour montrer sa vocation internationale, une version en anglais est disponible. Une newsletter permet de rester informé sur les activités de l’entreprise. Elle s’affirme de plus en plus comme un véritable outil stratégique de construction d’image et de développement commercial.

Désormais, on peut véritablement parler de « stratégie newsletter » plutôt que de réalisation d’une simple liste de diffusion ou lettre d’information sur la société et ses produits. Le nombre d’e-mails envoyés, reçus et lus, taux d’ouverture, taux de clics et taux de désabonnement sont des indicateurs sur la popularité du site, selon les responsables du site. La principale source de gain d’audience pour un site (comme pour tout autre produit) passe inévitablement par la satisfaction de ses utilisateurs. L’amélioration de la qualité éditoriale est devenue un véritable relais de croissance à moindre coût pour le Web. Le Web, en se démocratisant, accroît considérablement le niveau de connaissance des consommateurs. L’utilisation massive du Web fait désormais de lui un relais incontournable pour les opérations de communication. Tisser des « liens numériques » avec d’autres professionnels de la chaîne de valeurs s’avère souvent gagnant pour tous les intervenants. C’est pour cette raison que Sonatrach veut être présente sur le Net et se faire connaître du grand public et des professionnels. Sonatrach ambitionne d’avoir le niveau de qualité des sites corporate des grandes entreprises, prenant exemple sur les sites les mieux construits. Cependant, le site est simple. Il se veut avant tout informatif. Sonatrach est la première entreprise du continent africain. Elle est classée 11e parmi les compagnies pétrolières mondiales, 2e exportateur de GNL et de GPL et 3e exportateur de gaz naturel.

Sa production globale (tous produits confondus) est de 202 millions de tonnes équivalent pétrole (tep) en 2002. Ses activités constituent environ 30% du PNB de l’Algérie. Elle emploie 120 000 personnes dans l’ensemble du groupe. Le discours sur Internet de Sonatrach ne s’adresse pas qu’aux clients et investisseurs. Le groupe énergétique a fait le choix d’une communication forte autour de son métier et de ses activités afin de répondre à un souci de transparence auprès du grand public. Le groupe a conscience d’avoir encore un certain déficit en termes d’image mais ce site est évolutif et, dans ce cas, pourra faire l’objet d’amélioration constante.