Un méga port de 2000 hectares

Un méga port de 2000 hectares

Le ministère des Travaux Publics est entrain d’étudier un nouveau projet de réalisation d’un méga port commercial pour pouvoir réduire la pression sur les autres ports de la région, surtout celui d’Alger. Le méga port va couvrir une superficie d’environ 2.000 hectares.

Mme. Nassima Boubzari la directrice des infrastructures maritimes au ministère des Travaux publics a affirmé avant hier, sur les ondes de la chaîne III de la radion algérienne que « Les études du positionnement de ce méga port sont en cours », tout en précisant qu’il sera consacré « exclusivement à des activités commerciales » et ce projet devrait avoir une forme dans un rayon de 100 km d’Alger.

La directrice des infrastructures maritimes a souligné également que ce port sera adapté et dédié  aux nouvelles génération de bateaux, tels que certains porte-conteneurs, accusent jusqu’à 400 mètres de longueurs avec un fort tirant d’eau.

Mme. Boubzari a rapporter par la même occasion que les études, de travaux du méga projet, en cours et en phase de réalisation sont adressées à étendre les quais des ports d’Oran, Béjaia, Djendjen et Mostaganem en perspective de l’évolution des capacités d’accueil des navires.

L’administration des infrastructures maritimes explique qu’il y a un phénomène de « manque de bonne gestion » et affirme la présence continue de nombreux navires dans les rades des 11 zones portuaires commerciales d’Algérie, en

La représentante du ministère des Travaux publics s’est notamment exprimée sur des projets de création de nouveaux ports et l’extension de certains autres.

La directrice précise aussi qu’il y aura des nouvelles créations projetées d’une dizaine d’abris de pêche ou ports en accompagnant les programmes d’intensification de prises de poissons et d’avoir récupérer les moyens de financement.

Par ailleurs, Mme. Boubzari révèle que l’administration des infrastructures maritimes examine l’implémentation d’infrastructures de plaisance dans toutes les gouvernorats possédant une façade maritime dans une perspective de la quinquennal 2015-2019.  Comme le port de Sidi Fredj l’unique port de plaisance en Algérie.

Finalement, il fallait rappeler que le nouveau projet du méga port qui sera réalisé sur un lieu ouvert sera doté par des espaces importants pour le traitement des conteneurs et de bases logistiques pour donner la possibilité de faire des extensions des côtés terre et mer.