Stratégie du ministère de tourisme sur les dix années à venir

Stratégie du ministère de tourisme sur les dix années à venir

Le ministre du Tourisme l’a déclaré hier :
«Un lit produit crée un emploi»

Le ministre du Tourisme va consacré ses prochaines efforts  sur l’investissement touristique, le renouvellement de la stratégie du Tourisme algérien, les infrastructures d’accueil des touristes et la promotion de l’image du pays.

Il y avait un séminaire organisé hier au sein du Club excellence management sous la direction du ministre de tourisme monsieur « Noureddine Moussa ». Le ministre a expliqué le plan de la stratégie touristique et le planning de sa mise en place  pour 2015 sur les dix années à venir. Cette stratégie prévoie l’entrée d’environ quatre millions de touristes avec plus de recettes générées pour de nouveaux produits.

Nouredinne Moussa a également annoncé dans un pas initiative la création et le développement d’une école supérieure de formation en tourisme à Tipasa avec des projections que «chaque lit produit correspond à un emploi créé». Cependant pour cela, le ministère a  fait une estimation pour que «la stratégie plaide pour la reconsidération des gisements inexploités avec un appui à la formation et aux projets créateurs d’emplois».

Il a déclarer entre autres les faiblesses du tourisme algérien en énumérant «la faible exploitation du réseau, l’insuffisance d’hôtels moyen de gamme et l’absence d’une culture touristique». Donc pour avoir les bonnes solutions et corriger les dysfonctionnements existants, le ministre de tous ses vœux a fait appelle aux investisseurs algériens à s’intéresser à un secteur porteur «qui devrait être l’alternative aux hydrocarbures».

Il a exposé et présenté aux investisseurs présents les avantages et les atouts du cadre d’investissement qui donne à chaque entrepreneur et promoteur d’être exonéré d’impôts. En revanche il a déclaré que «l’Etat prendra en charge tous les travaux d’aménagements pour le foncier touristique». A leur tour, les investisseurs ont demandé des garanties de financement et des facilités à long terme. En outre, les opérateurs en Algérie ont fait une estimation qui montre que les prix du foncier restent chers. Le ministre du tourisme a mentionné les ambitions dans le secteur touristique en prévoyant d’augmenter le nombre de zones  à 42 le nombre de zones à expansion touristique en 2009 et d’aider les investisseurs potentiels dans l’aménagement et la viabilisation du terrain. Le Président de Direction Générale de la BDL a annoncé qu’il est disponible à accompagner le financement des projets d’investissements.

De plus, la stratégie inclut un développement pour les infrastructures hôtelières en édifiant de nouveaux hôtels dans les prochaines années qui respectent les normes internationales. Le ministre affirme aussi, quant au parc existant, les premières opérations d’entretien et de maintenance porteront sur 49 hôtels. Dans le contexte des nouvelles orientations, le ministre a plaidé pour «la certification et la promotion du produit touristique» en tablant sur l’image de l’Algérie aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur. L’une des premières actions porte sur «le soutien aux offices de tourisme par une prise en charge d’une campagne promotionnelle avec la multiplication des eductours». Il sera question également «d’encourager des alliances avec des tours operators».