L’établissement « London School of Marketing » veut s’installer en Algérie

L’établissement « London School of Marketing » veut s’installer en Algérie

L‘établissement universitaire britannique « London School of Marketing » veut s’installer en Algérie et faire un centre régional dans notre pays.

Vendredi dernier, il y avait un communiqué largement diffusé avec lequel cette institution fait part de sa quête d’emplacements potentiels en Algérie pour installer un Point d’accès local (PAL) qui permet aux étudiants en Algérie d’avoir une qualification britannique en utilisant une plate-forme internet sans avoir se déplacer au Royaume-Uni.

Dans sa missive, l’école fait savoir que « nos points d’accès locaux au Moyen-Orient et Afrique du Nord sont déjà couronnés de succès et ont produit de nombreux diplômés, et nous sommes très heureux d’une possible expansion en Algérie pour offrir une qualification universitaire britannique très recherchée ».

Entre autres, les responsables de l’établissement ont annoncé que : « le but des centres régionaux de cet établissement supérieur britannique permettent aux étudiants d’étudier exactement les mêmes cursus que ceux du Royaume-Uni sans avoir payer les frais de déplacement, l’obtention du visa et l’hébergement. »

Les étudiants peuvent accéder à une plate-forme d’étude sécurisé en ligne pour naviguer et atteindre les cours ainsi que les autres informations.

Le choix d’Algérie comme un pays d’implémentation leur nouveau LAP parce qu’il est l’un des pays dynamiques qui a potentiel très important de jeunes professionnels qui veulent avoir des diplômes de qualification britannique. Rien n’empêche les jeunes étudiants algériens d’être une partie active de l’école de Londres et la communauté enligne spécialisée en marketing et communication.

Cet intérêt pour l’Algérie est une suite logique du raffermissement des relations algéro-britanniques, ces dernières années. « L’Algérie a déjà des liens étroits avec le Royaume-Uni, et le développement de nos objectifs d’accès locaux pour renforcer ces liens encore plus loin », soulignent les rédacteurs du communiqué de la London School of marketing.