L’Algérie a refusé à l’hôte de base pour les drones de l’UE

L’Algérie a refusé à l’hôte de base pour les drones de l’UE

L’Algérie a récemment refusé une demande de l’Union européenne (UE) d’accueillir une base aérienne des drones de reconnaissance sans pilote qui peuvent traquer bateaux transportant des migrants clandestins par la mer Méditerranée, un diplomate algérien a déclaré dimanche.

La presse Algérie selon le diplomate Agence Anadolu sous condition d’anonymat qui a indiqué que :  »Il ya quelques jours, les autorités algériennes ont refusé la demande de l’UE à construire sur son territoire une base aérienne des drones qui peuvent traquer le mouvement des trafiquants d’êtres humains illégaux ».

« L’UE a également fait la même demande au Maroc et en Tunisie afin de suivre le mouvement des bateaux de transfert des migrants ou des drogues illicites en France, en Italie et en Espagne, » a ajouté le diplomate.

Il a poursuivi en disant que les études techniques relatives à l’emplacement approprié de la base aérienne ont montré qu’un certain nombre de sites pourrait fonctionner, y compris celles de l’Algérie, la Tunisie, et l’île de Malte.

« Les pays européens ont demandé aux pays du Maghreb de poursuivre la coopération pour résister au phénomène de la migration illégale dans des conditions dangereuses qui mènent à la messe-noyade », a déclaré le diplomate.

Environ 1 750 migrants sont morts en Méditerranée depuis le début de 2015, une augmentation de 30 fois par rapport à la même période de l’an dernier, selon l’Organisation internationale pour les migrations.