Investissement de l’Algérie dans le secteur de la santé

Investissement de l’Algérie dans le secteur de la santé

Investissement de l’Algérie dans le secteur de la santé  permettra de satisfaire de nombreux défis

Les investissements de l’Algérie dans le secteur de la santé ont permis réunion de nombreux défis, a déclaré mardi à Genève le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière Abdelmalek Boudiaf.

«Les investissements de l’Algérie dans le secteur de la santé ont permis rencontrer de nombreux défis et à atteindre des résultats prometteurs en termes d’indicateurs de santé», a déclaré le ministre dans son discours à la 68e Assemblée générale de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

À cet égard, Boudiaf a cité la diminution du taux de mortalité infantile, de 46 décès pour 1000 naissances vivantes en 1990 jusqu’à 22 décès pour 1000 naissances vivantes en 2014, ainsi que la baisse des taux de mortalité maternelle, qui est passé de 230 décès par 100.000 femmes en 1990 en baisse à 60,3 par 100 000 femmes en 2014.

Le ministre a ajouté dans la presse de l’Algérie que l’espérance de vie moyenne en Algérie est 77,2 ans, avec l’éradication de certaines maladies transmissibles dues à des programmes nationaux de prévention et l’amélioration des services de soins de santé.

L’Algérie a récemment commencé à renforcer ses capacités de détection précoce des maladies nouvelles et émergentes, a déclaré Boudiaf, soulignant les efforts de l’Etat pour remédier à ces maladies.

Afin de mieux répondre aux besoins des citoyens et aux exigences des professionnels de la santé, de l’exploitation de la réforme a été entrepris dans le secteur, a déclaré le ministre.

Algérie « a décidé de compter sur ses propres ressources pour assurer le financement de ses projets, » a-t-il dit, ajoutant que « la crise économique mondiale aura pas d’impact sur les programmes de développement. »

À cet égard, le ministre de la Santé a déclaré que les pouvoirs publics ont créé deux fonds spéciaux en 1998 et 2011. La première est consacrée aux situations d’urgence et les épidémies et la deuxième au cancer et la lutte contre les facteurs de risque de maladies non transmissibles.

Les sites Web en Algérie d’appel d’offre offrent les services de la santé et les équipements médicales pour les investisseurs dans ce secteur d’activité.