Énergie Algérie: Projets de parcs éoliens d’ici fin 2017

Énergie Algérie: Projets de parcs éoliens d’ici fin 2017

D’ici l’année 2024 un bon pourcentage (20%) de la production énergétique sera produire à partir d’éolien dans le programme « Energie Algérie »

Un grand projet d’installation des éoliens et d’implémentation de plusieurs centrales photovoltaïques dans les Hauts Plateaux et le Sud sur le territoire algérien comme il a été publié dans la presse Algérie.  L’Etat a affiché de grandes ambitions pour les énergies renouvelables devront voir le jour dès 2017.

M. Chahar Boulakhras le PGD de la Société « SKTM – L’entreprise de l’électricité et les énergies renouvelables » a indiqué aujourd’hui qu’il aura vingt et un zones offrant une vitesse approprié pour la mise en oeuvre de fermes éoliennes ont été répertoriées au préalable de la réalisations des prochaines fermes qui devrait s’effectuer en 2017.

En Algérie, il y a d’existences ferme éolienne tels que la ferme éolienne pilote d’Adrar qui a produit 10 MW d’énergie en 2014, notamment 1,1 MW donné par le centrale solaire expérimentale de Ghardaïa, réalisée pour l’expérimentation des technologies photovoltaïques.

Des études d’estimations faites par le groupe Sonelgaz pour ce projet que à l’horizon de 2024, l’apport de l’éolien va atteindre un pourcentage égale à 20% du taux générale de la production énergétique renouvelables et de ressources propres dont ils vont avoir 600 MW de production.

En outre, le PGD de la SKTM a dit qu’au plus de vingt trois centrales électriques photovoltaïques d’une puissance égale à 343 MW doivent être reçues d’ici la fin de 2015, y compris 13 centrales d’une capacité de 265 MW seront installés la région des Hauts Plateaux, et 10 autres dans le Grand sud pour une capacité totale de 78 MW.

Le lancement de tous ces projets, ajoute le même responsable, va coïncider avec  l’entrée en service de l’usine de fabrication de modules photovoltaïques (Rouiba Eclairage) lesquels modules représentent environ 40% du coût d’un ouvrage de production.

Le responsable a indiqué également que le lancement de ces projets coïncidera avec la mise en service de l’usine Rouiba Eclairage de la fabrication du photovoltaïque ainsi que des modules qui représentent environ 40% du coût des travaux de production.

Le PNR – Programme National de développement des énergies renouvelables adopté par le Conseil des ministres en 2011, vise à installer 22 000 MW d’électricité renouvelable d’ici 2030. Selon un communiqué fait par le ministre de l’Energie hier, ce programme présente une économie de 63 millions de tonnes d’équivalent pétrole (Tep) et un gain financier de 42 milliards de dollars.

Si vous cherchez un appel d’offre en Algérie dans le secteur énergétique vous pouvez le trouver facilement sur le site Web business to business appels-offres-algerie.com