L’Economie Algérienne en nouvelles collaborations avec l’Inde

L’Economie Algérienne en nouvelles collaborations avec l’Inde

L’Economie Algérienne en nouvelles collaborations avec l’Inde à l’occasion du FIA

Environ 70 entreprises indiennes de divers secteurs présenteront leurs produits et savoir-faire technologique à une foire internationale du commerce – FIA en Algérie, à partir d’aujourd’hui.

Le ministre du Commerce Nirmala Sitharaman, qui dirige une délégation d’affaires dans le comté d’Afrique, inaugurera le pavillon de l’Inde avec le Premier ministre de l’Algérie.

La Fédération des chambres indiennes de commerce et d’industrie (FICCI) avec le soutien du Ministère du Commerce et de l’Industrie et de l’ambassade indienne en Algérie organise le pavillon de l’Inde à la 48e Foire internationale d’Alger.

Les exposants de 38 pays participeront à l’événement d’une semaine qui se terminera le 1er Juin selon un plan de l’économie Algérienne.

L’Inde a été donné un statut de «invité d’honneur» pays pour le commerce équitable. L’année dernière, ce statut a été donné aux États-Unis d’Amérique (USA).

Une réunion de la Commission mixte Inde-Algérie aura également lieu en marge de la foire commerciale. La dernière réunion a eu lieu en 2003.

La délégation indienne comprend plus de 70 entreprises de premier plan dans des secteurs comme l’automobile, le bâtiment et la construction, de la nourriture et des boissons, de l’équipement agricole de, les composants automobiles, les pneus et les produits d’ingénierie, etc.

Grandes marques de l’Inde comme Tata Motors, Sonalika, Preet Tracteurs, L & T, IRCON, C & S électrique, Kohinoor Foods, JK International, Raymonds, Shapoorji Paloonji et Bry Air Ltd présenteront leurs produits et savoir-faire lors de la foire.

L’événement fournira une plate-forme à des entreprises indiennes pour présenter leurs services, d’ingénierie et de capacités technologiques et offrent des possibilités d’interactions d’affaires avec leurs homologues algériens.

Bien que le commerce bilatéral entre les deux pays a montré augmentation significative plus d’une décennie, il ya un énorme potentiel d’expansion et d’ouvrir de nouvelles avenues de collaboration pour renforcer les engagements économiques, FICCI a déclaré dans un communiqué.

L’Algérie est le quatrième plus grande économie du continent africain après l’Afrique du Sud, le Nigeria et l’Egypte et le deuxième plus grand en Afrique du Nord. L’économie algérienne bénéficie de ses vastes ressources naturelles. Ses réserves d’hydrocarbures représentent environ 31% du PIB, plus de 95% des recettes d’exportation et 60% des revenus du gouvernement.

Les experts disent qu’il existe un vaste potentiel inexploité pour l’Inde pour renforcer les exportations vers ce pays. Les exportations indiennes vers l’Algérie ont doublé depuis 2009-10 de 572 millions de dollars à 1,1 milliard de dollars en 2014-15.

Les produits exportés de l’Inde comprennent les automobiles et pièces détachées, machines agricoles et industrielles et d’équipements, les produits pharmaceutiques, les téléphones mobiles / accessoires, produits alimentaires (viande congelée bovine, les pois chiches, le lait en poudre, riz, épices, noix de cajou) et les produits cosmétiques.

À l’heure actuelle, l’économie algérienne est en croissance de 3,8% par an. Elle est entraînée par la demande privée et de l’investissement par les entreprises publiques, ce qui a compensé une baisse des dépenses et des exportations du public, en particulier le pétrole et le gaz.

Il y a beaucoup de possibilités inexploitées et existants pour les entreprises indiennes à explorer, en particulier dans des domaines tels que les hydrocarbures, le phosphate et des engrais, de l’agriculture, Machines et équipements d’agriculture, des composants automobiles et des pièces de rechange, le bâtiment et la construction et l’ingénierie.

Des possibilités d’augmenter votre chiffre d’affaire et votre clientèle en consultant en Algérie appel d’offre dans tous les secteurs économiques sur le site Web appels-offres-algerie.com