Aït Djoudi n’entraînera pas le Chabab

Aït Djoudi n’entraînera pas le Chabab

Quand le nerf de la guerre vient à manquer au CR Belouizdad :

Aït Djoudi n’entraînera pas le Chabab

La nouvelle du refus par Aït Djoudi d’entraîner les Rouge et Blanc a produit l’effet d’un premier échec de la nouvelle direction. Cela n’a pas plu bien sûr à la majorité des Belouizdadis qui voyaient pour la plupart d’entre eux en Aït Djoudi l’homme de la situation.

Il n’en sera rien, puisque ce dernier a bel et bien confirmé son refus de la barre technique du Chabab. Le concerné a justifié sa décision par des raisons liées aux moyens de travail jugés insuffisants qui ne lui permettent pas de mener à bien sa mission.

Contacté par nos soins, Aït Djoudi nous a avoué : «J’ai refusé de m’engager avec le Chabab tout simplement parce que j’ai constaté que le minimum de conditions de travail n’est pas réuni pour mener à bien ma mission dans ce club qui a un prestige à défendre.

Je crois que le CRB a les hommes et les moyens qu’il faut pour se renforcer. Des recrutements sont nécessaires pour cette équipe qui veut retrouver son lustre d’antan. Or, j’ai constaté, après les discussions entamées avec les nouveaux responsables du club, que cela n’était pas encore possible.» Aït Djoudi a ajouté qu’il n’a pas encore fermé la porte au Chabab et que tout reste possible à condition que le nouveau président puisse convaincre les joueurs ciblés d’opter pour le CR Belouizdad et retenir certains cadres de l’équipe.

Notre interlocuteur s’est dit navré pour tous ceux qui sont venus le remercier d’avoir opté pour le CRB. «Je suis vraiment déçu, car j’espérais réaliser quelque chose de positif en championnat avec le Chabab. Ce sera impossible à mon sens, si les moyens ne suivent pas.» Sur sa prochaine destination, il a avoué avoir reçu plusieurs offres de clubs de D1, D2 et de l’étranger, sans pour autant donner de précisions.