53,29 % de taux réussite au bac

53,29 % de taux réussite au bac

Très peu d’élèves de 3e AS seront exclus cette année

Il n’y aura presque pas d’exclus parmi les recalés au bac cette année puisque des classes spéciales leur seront ouvertes à partir de la prochaine rentrée scolaire. Le ministère de l’Education vient de sanctionner 157 candidats qui ont fraudé durant les épreuves, en leur interdisant de passer le bac pendant une période de cinq ans.

Le taux de réussite au baccalauréat pour cette année a finalement atteint 53,29 %, a indiqué hier le secrétaire général du ministère de l’Education nationale, M. Boubekeur Khaldi, lors d’une conférence de presse animée hier à Alger.

Le taux avancé ne tient pas compte des bacheliers qui se sont présentés en tant que candidats libres, des classes spéciales ou des écoles privées. En termes de chiffres, 207 342 candidats ont décroché leur visa pour l’université et ce sont encore les filles qui ont enregistré le taux de réussite le plus élevé avec 62,86 %, contre 37,14 pour les garçons.

Et ce sont encore les filières techniques qui ont enregistré le taux le plus élevé avec 76,63 % de réussite contre 51,21 pour celles de l’enseignement général. C’est la wilaya de Relizane qui vient en tête avec un taux de 68,78 %. Djelfa, quant à elle, crée la surprise : classée dernière au bac 2006, elle a réussi à décrocher la deuxième place cette année (63,13 %).

Selon le secrétaire général du ministère, le programme spécial déclenché suite aux résultats catastrophiques obtenus par cette wilaya en 2006 a bel et bien donné ses fruits. Laghouat, Mascara, Aïn Témouchent, Tipasa, Annaba, Tizi Ouzou, Souk Ahras et Constantine détiennent un bon classement avec un taux de réussite dépassant 55 %.